Cie TatemN(u)ages

JEUNE PUBLIC | Théâtre

Après Dans la lune, Lorène et Blanc, premiers spectacles pour la petite enfance de la compagnie Tatem (qui auront été jouées plus de 45O représentations au total), la compagnie tourne avec une nouvelle création destinée au très jeune public : N(u)ages

Le spectacle

Ici c’est l’atelier, ici on aime découper coller fabriquer 

fabriquer des histoires

ici il y a des couleurs

dans les couleurs de la lumière

dans la lumière

une maison

et dans la maison

un…tout petit nuage
 

Le public est accueilli dans l’espace, qui est un atelier, il s’installe au coeur de l’atelier, où il y a des matériaux (pêle mêle : carton scotch dentelle ciseaux pomme bâche plastique lumières...) et un rétroprojecteur.

C’est l’atelier, la fabrique. Et l’exploration des matières concrètes et matériaux, dans la coopération et le jeu des deux protagonistes, nous entraîne dans une histoire, une comptine randonnée aérienne et ludique.

dans l'histoire il y a

une maison

et dans la maison

il y a

un tout petit nuage

dans le nuage

une pomme

et dans la pomme

un papillon

avec vous beaucoup de papillons

Le texte du spectacle est aussi signé, traduit en LSF, accessible aussi aux sourds et à ceux qui signent.

L'histoire qu'elles inventent avec les objets au plateau et puis aussi en projection amène à visiter un autre espace, une maison, où vivre des scènes du quotidien mais… nous basculons des espaces concrets à l imaginaire :  

Dans la salle de bain quand Elise se lave il y a de la mousse et parfois de la mousse peut naître et s’envoler un nuage. Si Elise suit le nuage, elle part en voyage, elle part en nuage !

Le nuage, une invitation au voyage, à la prise d’espace, à la légèreté, au lointain, à l’inaccessible, et aussi …au nid douillet, à l’abri, au cocon.

Nous passons alors du noir et blanc à la couleur, des cadres de lumière, aux grands espaces.

Le spectacle explore comment nourrir une présence au quotidien peut amener de nouveaux espaces de jeu et des situations qui rythment un parcours choré/graphique, avec des images qui viennnent nous surprendre : eau mousse nuages fruits présences animales…Et questionne de quelle manière les cadres du quotidien offrent un point de départ aux voyages imaginaires..rêver, jouer, créer, se déplacer. 

Les objets et matériaux avec lesquels nous expérimentons sont : scotch cellophane bâche plastique parapluies bassines papiers divers eau encres… La bâche plastique ultra fine propose des formes, volumes, images, reflets transparences qui se transforment, et tout devient possible pour faire le lien avec les livres qui nous inspirent, petits et grands (pour leur esthétique, fantaisie narrative, raffinement dans l’adresse au jeune enfant, créativité graphique…)

Sources d’inspirations

Il y a ces  albums et livres d’artistes à destination des tout-petits (ou pas) :

Les aventures d'une petite bulle rouge, de Iela Mari, Un petit nuage, de Muzo, PiÙ e meno, de Bruno Munari, Il était une maison, de Dagmar Urbánková, Le savon, de Francis Ponge

Et il y a ce texte qui nous a touchées, sur l’enfance et la sensation, l’imagination sur la petite enfance et le livre :
"Je n’ai pu d’abord que sentir le monde. (…Je sens (..), je regarde (…), j’écoute (..), je retiens ma respiration pour mieux entendre. (…) l’enfant est une île (…) L’enfant commence par être cet instant suspendu, désarmé, qui jaillit comme un bouchon au milieu de la mer et regarde autour de lui. Et quand il sera ivre d’avoir senti, quand il aura l’intérieur tapissé de ce qui l’entoure, il se mettra à imaginer. Il découvrira cette énergie renouvelable à l’infini : l’imaginaire. Le premier mouvement qui le pousse dehors. Il jettera dans ce courant les objets inanimés qui l’entourent (…) Il inventera. Il complètera de l’intérieur ce qu’il voit dehors. Il finira le monde. Il fera des histoires.
Mais au début, il n’y a que la sensation. Le monde vient cogner contre lui et l’enfant le laisse entrer."

Timothée de Fombelle, Neverland, 2016

Note d’intention

Développer un univers surprenant, captivant, à partir de peu, du corps, du mouvement, du jeu … un goût que nous partageons avec les tout-petits et à partir duquel nous développons une écriture narrative, visuelle, gestuelle.

Nous faisons le choix de partir de matériaux quotidiens, concrets, usuels, de les sublimer par le jeu et la manipulation, puis par un dispositif scénographique, afin de faire le lien entre la matière et l’imaginaire. Sublimer ces matières, faire théâtre de tout et créer des images poétiques, des rêveries rythmiques.

Comédienne danseuse : Magali Jacquot

Mise en scène et scénographie : Violaine Daamache


35 mn

Cie Tatem Structure artistique

site internet

Je me connecte Pour accéder aux informations complètes

Programmation

Ensuès-la-Redonne le mardi 3 mars 2020 Matinée Gratuit
Crèche les Tchoupis

04 42 45 72 87